Blog

Retour



Une centaine d’études, essentiellement à l’étranger, démontrent les bénéfices de la nature sur le développement de l’enfant : libre de se mouvoir et de se dépenser, il développe sa motricité plus largement et ses sens plus finement. L’air pur qu’il respire contribue à le rendre en meilleure santé. Son stress diminue, et ses relations sont plus apaisées. 

Dehors, ces études montrent que l’attention augmente, de même que la mémoire. Sa créativité est fortement stimulée, l’environnement naturel étant bien plus riche et ouvert que celui d’une salle de crèche.

Les enfants par ailleurs gagnent plus rapidement en autonomie, en faisant preuve d’initiative et en prenant parfois des risques. De plus, ils renforcent leur capacité de résilience, et apprennent aussi à coopérer ensemble. Bref, tout montre que la nature n’est pas seulement bonne pour la santé, mais qu’elle contribue à l’épanouissement global de l’enfant, d’un point de vue physique, psychologique, émotionnel et intellectuel.